Mission

La mission de l’AIIRM est de promouvoir l’avancement des soins infirmiers en réduction des méfaits par le biais de la pratique, l’éducation, la recherche et le plaidoyer. L’AIIRM s’efforce de réaliser sa mission par le biais des actions suivantes:

  • Servir de porte-parole pancanadien pour la réduction des méfaits et les enjeux qui s’y rattachent
  • Promouvoir l’éducation et les opportunités de formation continue pour les infirmiers et les infirmières
  • Offrir des opportunités pour partager les connaissances, l’expertise, et les pratiques en sciences infirmières
  • Encourager les pratiques infirmières basées sur les données probantes
  • Créer un réseau dynamique pour soutenir et offrir du mentorat aux infirmiers et infirmières à travers le pays
  • Plaidoyer pour la création et la mise en place de politiques en matière de réduction des méfaits
  • Travailler en collaboration avec des partenaires pour aborder les conditions structurelles qui créent des méfaits
  • Plaidoyer pour les droits et la dignité des personnes qui consomment des drogues et leurs familles.

Conseil d’administration

Présidente

Marilou Gagnon, Inf., PhD

Professeure agrégée en sciences infirmières à l’Université de Victoria. Elle est la fondatrice de la Coalition des infirmiers(ères) et étudiants(es) en sciences infirmières pour les services d’injection supervisée et créatrice de la campagne Facebook Harm Reduction = Nursing Care. Elle était Experte conseil aux politiques, à la recherche et au militantisme pour l’Association canadienne des infirmiers et infirmières en VIH/sida (2013-2016).

Vice-Président

Tim Gauthier, Inf., BSN, MSN

Coordonnateur clinique au site d’injection supervisé Insite et Onsite. Il travaille à Insite depuis 2008 et a occupé plusieurs postes en première ligne et en gestion. Il a révisé et développé des politiques et procédures pour diverses agences ainsi qu’au niveau provincial. Il a également été l’instigateur principal de l’expansion du champ de pratique infirmier permettant la distribution de Naloxone par les infirmières et les infirmiers autorisés en 2014. En 2012, il a été le récipiendaire du UBC’s Young Alumni award pour son travail de plaidoyer sur la réduction des méfaits, au même moment où le cas d’Insite était à l’étude devant la Cour suprême du Canada.

Trésorier

BScN MA CCHN(C)

Directeur de la stratégie et de la transformation en santé urbaine, santé autochtone, santé mentale et toxicomanie à Providence Health Care – Hôpital St Paul et Professeur auxiliaire à l’Université de la Colombie-Britannique. Il a été Président de l’Association canadienne des infirmiers et infirmières en VIH/sida (2012-2015) et Expert conseil en communication and transfert des connaissances (2015-2017).

Secrétaire

Leigh Chapman, infirmière autorisée, BA (avec mention), B. Sc. Inf., M. Sc. Inf., PhD (candidate)

Leigh Chapman est candidate au doctorat à la Faculté des sciences infirmières Lawrence S. Bloomberg de l’Université de Toronto et boursière doctorale au Centre Wilson. Elle est devenue activiste après la mort de son frère ainé en août 2015. Elle a co-fondé la Société de prévention des surdoses de Toronto ainsi que le site de prévention des surdoses de Moss Park, où elle s’est impliquée comme bénévole pendant 11 mois alors que le site attendait toujours son autorisation. Leigh s’intéresse également aux problématiques liées à l’itinérance, la réduction des méfaits, la justice sociale, la stigmatisation et la réforme des politiques en matière de drogues.

Représentante régionale (Ouest)

Trish Dribnenki, infirmière psychiatrique autorisée, B. Sc. Inf. Psych.

Trish travaille comme infirmière communautaire dans deux cliniques de Vancouver, soit la Downtown Community Health Clinic et la Crosstown Providence Clinic. Elle a récemment quitté Calgary afin de s’installer dans la région. Elle a reçu le prix Registered Psychiatric Nurse of the Year du College of Registered Psychiatric Nurses of Alberta en 2013. Passionnée de réduction des méfaits, elle applique cette philosophie tant dans son travail que dans sa vie.

Représentant régional (Prairies)

Bryce Koch, infirmier autorisé, B. Sc. Inf., PCP

Bryce est infirmier en salle d’urgence au sein de la Winnipeg Regional Health Authority. Il a fon-dé un programme de réduction des méfaits à Winnipeg nommé Project Safe Audience (PSA), un effort qui adresse les comportements à haut risque chez les adaptes de la scène under-ground/rave. Il a également travaillé au Shambhala Music Festival dans une optique de réduc-tion des méfaits et en tant qu’infirmier. Voilà deux ans qu’il forme leur personnel « Sanctuary » à l’utilisation de la naloxone.

Représentante régionale (Est)

Kimberly Wilbur, infirmière autorisée, B. Sc. Inf.

Kim Wilbur est enseignante en sciences infirmières à la Faculté des sciences infirmières et de sciences de la santé de l’Université du Nouveau-Brunswick. Tout au long de son parcours en tant qu’infirmière, Kim a toujours œuvré auprès de populations vulnérables tout en plaidant en faveur d’une meilleure prestation de services. L’apprentissage, la recherche et la réduction des méfaits communautaires constituent la pierre angulaire de sa pratique infirmière collaborative professionnelle. Elle a préconisé l’inclusion des pairs dans les programmes de santé mentale ainsi que dans le développement et l’implémentation de nouveaux modèles de soins pour les jeunes adultes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de dépendance grâce à un financement considérable des IRSC et de la Fondation Medavie pour la promotion de la santé.